← Retour au blog

8 conseils pour devenir un voyageur plus durable

2 Juin 2022 14 MIN READ

Présenté par TravelPerk, la première plateforme de voyages d'affaires.

>
Home>Ressources>Blog>8 conseils pour devenir un voyageur plus durable
8 conseils pour devenir un voyageur plus durable

Après la pandémie, beaucoup d'entre nous ont, à juste titre, envie de repartir en voyage. Nous sommes nombreux à avoir envie de changer d'air. Sur le plan professionnel, les entreprises ont constaté les effets des confinements sur leurs activités. Dans une enquête réalisée en 2021, 49 % des personnes interrogées ont déclaré ressentir un épuisement professionnel, et 53 % des employés ont estimé que le fait de retourner aux réunions en personne était crucial pour la survie de leur secteur.

Mais comme les effets du changement climatique deviennent de plus en plus apparents, une pression justifiée s'exerce sur nous tous pour nous sensibiliser à notre empreinte carbone. Le voyage durable fait actuellement l'objet d'une grande attention de la part des particuliers et des organisations. Alors, comment pouvons-nous être plus soucieux de l'environnement et choisir des options qui soutiennent les populations locales, protègent les écosystèmes et réduisent les impacts négatifs que peuvent avoir les voyages ?

Nous partageons ci-dessous 8 conseils et astuces de voyage durable que chacun peut employer pour devenir un voyageur plus responsable et faire en sorte que nos itinéraires soient plus respectueux de l'environnement. Voyons cela de plus près !

les-10-meilleures-expériences-de-vol-pour-les-voyageurs-d-affaires

1. Comprenez vos habitudes de voyage

Pour atteindre vos objectifs de réduction des émissions, vous devez comprendre vos habitudes de voyage et l'effet qu'elles ont sur l'environnement. Un service comme GreenPerk API peut vous aider à atteindre vos objectifs d'émissions de carbone grâce à des données claires et transparentes. Par exemple, il peut vous aider à ventiler les émissions de carbone de chacun de vos fournisseurs afin que vous puissiez choisir l'itinéraire le plus écologique pour votre destination.

Un outil comme celui-ci peut également vous aider à identifier les itinéraires de vol qui émettent le plus de carbone. Cela peut vous fournir des informations utiles sur les endroits où vous pouvez essayer de trouver des options plus respectueuses de l'environnement. Par exemple, imaginez que la majorité des voyages d'affaires de votre entreprise se fassent entre Londres et Paris, et que la majeure partie de ces voyages soient effectués en avion. L'API de GreenPerk peut vous aider à identifier ce problème. Vous pouvez alors remplacer ces vols par des trajets en train Eurostar et réduire votre empreinte carbone liée aux voyages de 75 % !

Lorsqu'il s'agit de voyager de manière plus durable, il est indispensable de disposer d'informations et de données fiables. Grâce à ces informations, vous pouvez commencer à mettre en œuvre des politiques de voyage plus écologiques, faciles à respecter et qui contribueront de manière positive aux objectifs de réduction de votre entreprise.

2. Compensez votre empreinte carbone

Parfois, prendre l'avion est tout simplement inévitable. Mais vous pouvez toujours prendre des mesures pour devenir un voyageur plus durable lorsque vous voyagez en avion. La compensation carbone est un moyen d'y parvenir car elle contrebalance votre activité initiale de production de carbone et la rend plus « neutre en carbone ». Cependant, la compensation du carbone ne représente que la deuxième chose que vous devriez faire en faveur du voyage durable. Bien que la compensation du carbone soit un moyen d'atténuer les effets de vos voyages sur l'environnement, ce n'est pas une solution à long terme pour les entreprises.

La compensation du carbone fonctionne en attribuant un chiffre financier à chaque tonne métrique de carbone créée par une activité. Ce procédé, connu sous le nom de marché du carbone, génère effectivement des crédits que les particuliers ou les entreprises peuvent acheter pour réduire leurs émissions.

Si vous voulez le faire vous-même, la première étape consiste à calculer votre empreinte carbone pour déterminer le nombre de tonnes métriques que vous devez compenser. Ensuite, vous pouvez trouver un organisme à but non lucratif ayant un projet environnemental que vous souhaitez soutenir et, par le biais d'un don, acheter les crédits carbone correspondant au nombre de tonnes de C02 que vous souhaitez atténuer.

Cependant, trouver les projets appropriés auxquels apporter votre soutien et calculer votre empreinte carbone peut s'avérer difficile. Pour cette raison, de nombreuses entreprises choisissent de recourir à un outil de gestion des voyages qui calcule cette équation à leur place. Notre solution GreenPerk, par exemple, fonctionne avec des programmes certifiés par VERRA (Verified Carbon Standard) pour s'assurer que chaque compensation est efficace. De l'investissement dans les énergies renouvelables en Turquie à la production de méthane en Thaïlande, il existe de nombreuses façons de changer la donne de manière significative. Ces projets ne sont pas seulement excellents pour l'environnement, mais ils soutiennent également d'autres objectifs clés du développement durable. 

3. Choisissez des lieux à faible impact

Pour prendre des décisions plus respectueuses de l'environnement, vous pouvez commencer par réfléchir au choix de votre destination. Si votre destination finale n'est pas encore arrêtée, envisagez de rester aussi près que possible. Même une nouvelle ville ou un parc national situé à quelques heures de route peut souvent offrir le cadre idéal pour une escapade rapide ou même un voyage d'affaires.

Si vous voyagez en groupe pour une réunion d'affaires ou une escapade d'entreprise, essayez de choisir un lieu de séjour qui réduit votre kilométrage collectif.

Un autre élément à prendre en compte est le type de lieu que vous recherchez. Certaines villes ont été récompensées pour leurs approches environnementales. Les destinations écoresponsables comme Ljubljana ont été élues la ville la plus verte grâce à leurs initiatives d'économie d'eau et de transport public. D'autres, comme Amsterdam, Copenhague et Helsinki , s'efforcent d'atteindre la neutralité carbone dans les années à venir.

Si vous préférez ne pas vous rendre dans les grandes villes, recherchez des hébergements ou des voyagistes qui font la promotion de l'écotourisme et engagez des guides locaux pour tirer le meilleur parti de votre destination.

Femme voyageant en train

4. Remplacez les vols par les voyages en train

L'une des façons les plus simples de réduire considérablement vos émissions de carbone est de choisir de prendre le train plutôt qu'un vol court-courrier. Des études menées par l'AEE ont révélé que les voyages en train génèrent 1/20 ème des émissions de carbone d'un vol équivalent, ce qui explique sans doute en grande partie pourquoi de nombreux pays européens bouleversent l'industrie du voyage avec une législation visant à limiter les vols intérieurs.

En effet, un vol intérieur, par exemple, émet environ 255 grammes d'équivalent dioxyde de carbone (Co2e) par passager et par kilomètre. Un voyage en train intérieur, en revanche, n'émet que 41 grammes de Co2e par passager et par kilomètre !

Consultez ce tableau qui montre l'impact que peuvent avoir les différents modes de transport :

Avec plus d'espace et une vue panoramique, choisir de prendre le train peut non seulement se révéler plus confortable, mais aussi plus productif si vous devez répondre à une tonne d'e-mails ou si vous avez un rapport à rédiger. La prochaine fois que vous examinez vos options, ne négligez pas celles qui n'ont pas d'ailes !

5. Marchez, utilisez les transports publics et partagez les véhicules

Lorsqu'il s'agit de se déplacer dans la ville que vous visitez pour les affaires ou les loisirs, la façon dont vous choisissez de circuler peut avoir un impact sur l'environnement. Dans la mesure du possible, emprunter les transports publics ou utiliser les services de covoiturage peut être un excellent moyen de réduire votre impact en tant que voyageur. La réduction du nombre de véhicules est non seulement plus économe en carburant au niveau individuel, mais elle permet également de réduire le trafic et la durée globale des trajets.

En moyenne, un véhicule émettra environ 404 grammes de dioxyde de carbone par mille parcouru et accumulera annuellement environ 4,6 tonnes métriques d'émissions. Comme le montre le graphique ci-dessus, l'utilisation des transports publics peut réduire considérablement votre empreinte carbone. Choisir de voyager en train plutôt que de conduire peut réduire vos émissions de CO2 de 80 %, mais même la pratique du covoiturage ou le type de voiture que vous choisissez peuvent avoir un impact considérable sur vos émissions.

Une petite voiture émettra environ 111 g de carbone par kilomètre, tandis qu'un véhicule 4 x 4 plus grand en générera 200 g sur la même distance. Partager votre trajet avec un seul passager supplémentaire peut réduire de moitié vos émissions sur chaque km.

Le vélo ou la marche à pied seront toujours le mode de transport le plus écologique pour les déplacements courts et moyens. Pédaler jusqu'à votre destination en vélo plutôt que de monter en voiture peut réduire vos émissions de carbone de 75 %.

Lorsque vous choisissez votre hébergement pour votre prochain voyage, pensez à séjourner dans les quartiers les plus proches de votre itinéraire prévu. Être capable de se rendre à pied ou à vélo à vos activités est bénéfique pour la santé, tandis que pouvoir prendre les bus, trams ou trains publics peut vous aider à vous sentir plus immergé dans votre destination.

6. Adoptez l'électrique

Que vous cherchiez à réserver un taxi parce que les transports publics ne vous mèneront pas là où vous devez aller, ou que vous envisagiez de louer une voiture, les véhicules électriques sont une excellente option de voyage écologique. En effet, les émissions au cours de la durée de vie des véhicules électriques de taille moyenne immatriculés aujourd'hui sont déjà inférieures à celles des voitures à essence comparables à 66 % à 69 % en Europe et à 60 % à 68 % aux États-Unis.

De plus, on prévoit qu'il y aura 300 millions de voitures électriques sur la route d'ici 2030. Alors, pourquoi ne pas se lancer rapidement dans l'aventure et s'efforcer, dans la mesure du possible, d'utiliser une voiture électrique ? Que ce soit pour un voyage en famille ou un voyage d'affaires interurbain, vous contribuerez ainsi à réduire votre empreinte carbone personnelle et celle de votre entreprise.

Les services de réservation de voiture tels que Free Now et Uber proposent aux utilisateurs des options électriques, qui peuvent même être commandées à l'avance si vous savez quand vous aurez besoin d'un trajet. En anticipant et en apportant ces petits changements à vos habitudes de voyage, vous aurez un impact significatif pour rendre vos voyages plus durables.

Meilleures applications de voyage pour aider les employés à s'organiser pendant un voyage d'affaires

7. Ne négligez pas les petits détails

Il peut être facile de négliger l'impact des petites actions, mais elles peuvent s'additionner lorsqu'un groupe s'engage à les entreprendre collectivement. Voici quelques changements faciles que les voyageurs d'affaires peuvent faire pour réduire leur empreinte carbone ;

  • Optez pour le numérique : économisez les ressources naturelles en choisissant de recevoir vos cartes d'embarquement et autres documents par e-mail ou de les rendre accessibles via des applications.
  • Faites attention à votre consommation d'eau : évitez de prendre de longues douches et de demander aux hôtels de remplacer les draps et les serviettes plus fréquemment que vous ne le feriez chez vous.
  • Pensez à votre efficacité énergétique : mettez les appareils en veille et assurez-vous que la climatisation et les lumières sont éteintes lorsque vous quittez votre chambre d'hôtel.
  • Voyagez léger : lorsque vous prenez l'avion, n'emportez que ce dont vous avez besoin pour votre voyage, plus vos bagages sont légers, moins vous produisez d'émissions.
  • Réduisez, réutilisez, recyclez : évitez autant que possible les plastiques à usage unique. Abandonnez les sacs en plastique, apportez votre propre bouteille d'eau rechargeable et des pailles réutilisables, et évitez de générer des déchets plastiques supplémentaires en laissant les mini articles de toilette à votre hôtel.
  • Optez pour le numérique : économisez les ressources naturelles en choisissant de recevoir vos cartes d'embarquement et autres documents par e-mail ou de les rendre accessibles via des applications.
  • Faites attention à votre consommation d'eau : évitez de prendre de longues douches et de demander aux hôtels de remplacer les draps et les serviettes plus fréquemment que vous ne le feriez chez vous.
  • Pensez à votre efficacité énergétique : mettez les appareils en veille et assurez-vous que la climatisation et les lumières sont éteintes lorsque vous quittez votre chambre d'hôtel.
  • Voyagez léger : lorsque vous prenez l'avion, n'emportez que ce dont vous avez besoin pour votre voyage, plus vos bagages sont légers, moins vous produisez d'émissions.
  • Réduisez, réutilisez, recyclez : évitez autant que possible les plastiques à usage unique. Abandonnez les sacs en plastique, apportez votre propre bouteille d'eau rechargeable et des pailles réutilisables, et évitez de générer des déchets plastiques supplémentaires en laissant les mini articles de toilette à votre hôtel.
  • Optez pour le numérique : économisez les ressources naturelles en choisissant de recevoir vos cartes d'embarquement et autres documents par e-mail ou de les rendre accessibles via des applications.
  • Faites attention à votre consommation d'eau : évitez de prendre de longues douches et de demander aux hôtels de remplacer les draps et les serviettes plus fréquemment que vous ne le feriez chez vous.
  • Pensez à votre efficacité énergétique : mettez les appareils en veille et assurez-vous que la climatisation et les lumières sont éteintes lorsque vous quittez votre chambre d'hôtel.
  • Voyagez léger : lorsque vous prenez l'avion, n'emportez que ce dont vous avez besoin pour votre voyage, plus vos bagages sont légers, moins vous produisez d'émissions.
  • Réduisez, réutilisez, recyclez : évitez autant que possible les plastiques à usage unique. Abandonnez les sacs en plastique, apportez votre propre bouteille d'eau rechargeable et des pailles réutilisables, et évitez de générer des déchets plastiques supplémentaires en laissant les mini articles de toilette à votre hôtel.
  • Optez pour le numérique : économisez les ressources naturelles en choisissant de recevoir vos cartes d'embarquement et autres documents par e-mail ou de les rendre accessibles via des applications.
  • Faites attention à votre consommation d'eau : évitez de prendre de longues douches et de demander aux hôtels de remplacer les draps et les serviettes plus fréquemment que vous ne le feriez chez vous.
  • Pensez à votre efficacité énergétique : mettez les appareils en veille et assurez-vous que la climatisation et les lumières sont éteintes lorsque vous quittez votre chambre d'hôtel.
  • Voyagez léger : lorsque vous prenez l'avion, n'emportez que ce dont vous avez besoin pour votre voyage, plus vos bagages sont légers, moins vous produisez d'émissions.
  • Réduisez, réutilisez, recyclez : évitez autant que possible les plastiques à usage unique. Abandonnez les sacs en plastique, apportez votre propre bouteille d'eau rechargeable et des pailles réutilisables, et évitez de générer des déchets plastiques supplémentaires en laissant les mini articles de toilette à votre hôtel.
produits du terroir

8. Choisissez des produits du terroir

La production alimentaire est un autre contributeur majeur aux émissions de gaz à effet de serre, une portion de ragoût de bœuf ayant le même impact carbone qu'un trajet en voiture de 14 miles. Une façon pour les voyageurs de contrer ces effets est de soutenir les entreprises locales. Le terme 0KM est entré dans l'air du temps car les consommateurs préfèrent de plus en plus acheter des produits provenant des communautés locales plutôt que ceux importés à travers le monde.

Ce mouvement a pris de l'ampleur ces dernières années, avec des restaurants, cafés et bars branchés qui soutiennent tous cette approche savoureuse de la durabilité. Une recherche rapide sur Google peut vous faire découvrir de délicieuses options à 0 km dans votre destination, qui vous permettront d'économiser des émissions de carbone vitales et vous offriront une expérience de voyage plus authentique et un aperçu de la culture locale.

En choisissant d'acheter localement, on économise les émissions générées par le transport et on réduit le besoin de conservateurs et d'autres méthodes utilisées pour garder les aliments frais pendant le transport. La sélection de sources 0KM protège également les écosystèmes régionaux et soutient la biodiversité. De plus, il crée des emplois et a un impact positif sur l'économie locale que vous visitez.

Simplifiez à tout jamais vos voyages d’affaires.

  • Voyez notre plateforme en action. Utilisé par des milliers d’entreprises dans le monde entier, TravelPerk simplifie la gestion des voyages d’affaires en offrant une plus grande flexibilité, un contrôle total des dépenses grâce à des rapports faciles à établir et des options pour compenser votre empreinte carbone.
  • Trouvez des centaines de ressources sur tout ce qui concerne les voyages d’affaires, des conseils pour voyager plus durablement aux conseils sur la mise en place d’une politique relative aux voyages d’affaires, en passant par la gestion de vos dépenses. Nos derniers e-books et articles de blog vous couvrent.
  • Ne manquez plus la moindre mise à jour. Restez en contact avec nous sur les réseaux sociaux pour connaître les derniers lancements de produits, les événements à venir et les articles récents.