← Retour au blog

Quelle a été la réaction du secteur des voyages d’affaires à l’annonce du vaccin contre la COVID ?

6 Jan 2021

Offert par TravelPerk, la plateforme de voyage d’affaires numéro 1.

Quelle a été la réaction du secteur des voyages d’affaires à l’annonce du vaccin contre la COVID ?

Cette année nous apporte enfin un peu d’espoir ! Pfizer a été le premier à annoncer un vaccin qui protège 90 % des personnes contre la COVID-19 : un véritable moment historique. Peu après, des annonces similaires de l’université d’Oxford et d’Astra-Zeneca, Moderna et Gamalaya ont suivi. Je pense que nous pouvons tous désormais pousser un soupir de soulagement collectif en sachant que ce cauchemar dystopique touche à sa fin.

Ce n’est un secret pour personne : l’industrie du voyage a beaucoup souffert cette année. Au sein de mon entreprise, nous avons connu une baisse des réservations de plus de 95 % au plus fort de la crise en avril dernier. Mais je suis fier de dire que cela ne nous a pas anéantis. Au contraire, TravelPerk renaît plus fort de ses cendres.

Changer la façon dont nous mesurons le succès

À l’époque que nous appelons maintenant « A.C. » – avant la COVID – nous mesurions le succès selon la valeur brute des marchandises (GMV). Les réservations ayant presque entièrement disparu, nous ne pouvions continuer sur cette voie. C’est pourquoi, nous avons décidé de mesurer la gestion du budget de voyage (TBUM), autrement dit la somme des budgets alloués aux voyages annuels de nos clients, en tant que grand indicateur des revenus futurs.

D’autre part, nous avons également analysé les besoins de nos clients dans un monde COVID et post-COVID. Nous avons identifié deux « époques » : la « nouvelle normalité » et la « prochaine normalité ». La « nouvelle normalité » consiste à réapprendre à vivre pendant la pandémie. La « prochaine normalité » concerne tout ce qui vient après.

Quelles sont les tendances qui reflètent la « nouvelle normalité » ?

Tendance 1 : Le besoin de flexibilité

Le fait que la demande pour FlexiPerk ait augmenté est un indicateur clé que les consommateurs recherchent davantage de flexibilité. En effet, ce service permet aux consommateurs de modifier ou d’annuler une partie de leur voyage à tout moment, sans frais supplémentaires ni pénalités.

% of rolling FlexiPerk GMV, 2020.

La part des achats provenant de ce service a atteint son point culminant lors du pic de la pandémie, entre avril et juin 2020. Depuis lors, nous avons maintenu des niveaux plus élevés de FlexiPerk GMV par rapport aux chiffres de janvier et de février. Cela indique que les clients de FlexiPerk étaient plus à l’aise pour réserver un voyage face à l’incertitude. Par conséquent, nous pensons que le besoin des entreprises de réserver des voyages d’affaires flexibles sera plus important qu’avant la COVID.

Durant les mois d’été, nous avons constaté une baisse dans notre part GMV générée par FlexiPerk. Effectivement, il est possible que les clients n’utilisant pas FlexiPerk se sentaient en sécurité en voyageant sans assurance au moment de l’assouplissement des restrictions. Cela dit, la part GMV du service est restée plus élevée qu’en période pré-pandémique. Nous avons réalisé que cela était dû au fait que les clients de FlexiPerk continuaient à voyager régulièrement, et que d’autres clients avaient également opté pour ce service pendant la pandémie.

Tendance 2 : Des fenêtres de recherche de vols plus courtes

Lors de la première vague de la pandémie, nous avons remarqué que de nombreux voyageurs cherchaient des vols plus d’un mois à l’avance. De fait, entre 36 % et 60 % des recherches hebdomadaires ont été effectuées pour des vols plus d’un mois à l’avance ! C’est bien plus que d’habitude, ce qui souligne la faible disponibilité des vols pendant la pandémie et le désir des personnes de planifier des voyages futurs.

Flight search windows. Oct 2019 – Nov 2020

Cette tendance a changé depuis l’été. En effet, moins de 10 % des recherches sur notre plateforme sont effectuées pour des voyages plus d’un mois à l’avance. Nous avons également remarqué que les recherches pour les voyages de moins de 6 jours sont maintenant presque égales aux recherches pour les voyages entre 7 et 30 jours. Il s’agit d’un changement important par rapport à l’époque où la majorité des voyageurs cherchaient des voyages de 7 à 30 jours à l’avance.

Cela nous indique que la fenêtre de recherche est désormais plus courte qu’avant la COVID et lors du pic de la pandémie. En toute logique, les voyageurs attendent pour réserver afin d’être au plus près de leur date de départ au cas où il y aurait des restrictions sanitaires et des changements qui pourraient affecter leur voyage.

Tendance 3 : Le secteur devra apprendre à vivre avec les annulations

Les annulations de vols et d’hôtels en avril ont atteint les 90 %, ce qui n’est pas surprenant étant donné que nous étions tous confinés. Ces taux se sont stabilisés pendant la période de juillet à octobre et nous avons constaté une nouvelle recrudescence des annulations en novembre à la suite de la deuxième vague. En juillet, lorsque les restrictions se sont assouplies, les annulations de vols ont considérablement diminué et ont de nouveau augmenté de 4 % depuis lors. Évidemment, ce chiffre ne peut être comparé aux taux d’annulation de la première vague. Il indique toutefois que les clients font désormais plus attention aux possibilités de changement et de réservation qui sont à leur disposition.

Même si les chiffres des annulations de vols sont plus stables, ils sont toujours trois fois plus élevés qu’avant le début de la pandémie. Cela nous apprend deux choses. Tout d’abord, les clients auront besoin d’options de voyage plus « flexibles » qui prennent en compte l’incertitude provoquée par le virus. Ensuite, ils sont plus soucieux de leur sécurité et sont davantage susceptibles d’annuler un voyage pour ne pas s’exposer à la COVID-19.

Tendance 4 : Le train est de plus en plus utilisé pour les déplacements nationaux

Nous avons constaté une forte augmentation de certains itinéraires de vols remplacés par des trains au niveau régional. Par exemple, nos données montrent qu’en Allemagne, 80 % des déplacements à l’intérieur du pays se font en train plutôt qu’en avion. Cette tendance s’est même maintenue tout au long de l’été, alors que la disponibilité des vols avait de nouveau augmenté. Avant la COVID, les voyages en train représentait uniquement 66 % des déplacements nationaux en Allemagne.

Domestic train travel in Germany

Les voyageurs seraient donc plus à l’aise en prenant le train plutôt que l’avion pour effectuer des déplacements nationaux. Ils se sentent certainement plus protégées contre les infections dans les trains. Cette nouvelle tendance laisse également à penser que les personnes changent leur façon de voyager dans leur propre pays. D’ailleurs, il y a fort à parier que la facilité et l’efficacité du voyage en train sont susceptibles de prolonger sa popularité pour les déplacements nationaux bien après la pandémie. En prime, les trains sont également très utiles aux voyageurs qui cherchent à réduire leur empreinte carbone !

Tendance 5 : Les entreprises intensifient leur devoir de vigilance

L’été dernier, nous avons mené une enquête sur les protocoles de voyage à l’ère post-COVID. Nos recherches ont montré que 50 % des entreprises ont mis en place de nouveaux protocoles pour les voyages d’affaires dans la prochaine normalité. Environ 47 % de ces politiques comprennent des protocoles de quarantaine et de santé, ainsi que la mise en lumière de restrictions en vigueur dans les différents pays. Nous pouvons en conclure que les entreprises réfléchissent désormais à ce que seront les voyages d’affaires à l’avenir. D’autre part, cela montre également que la santé et la sécurité joueront un rôle plus important dans les politiques d’entreprises liées aux voyages d’affaires.

Quelques données supplémentaires intéressantes

Les locations de voitures se sont montrées plus stables et ont connu une baisse moindre que les vols, les hôtels et les trains lors du pic pandémique. Cela pourrait être dû au fait que les gens considèrent l’aspect privé de la location de voitures comme un facteur protecteur contre une infection.

La durée des voyages a augmenté pendant la crise de la COVID-19. Nos données montrent que le voyage d’affaires moyen durait 4,4 jours dans l’ère pré-COVID, et est passé à 7,6 jours lors de la première vague. Ces chiffres sont tombés à environ 5 jours en été, et sont maintenant remontés à 6 jours lors de la deuxième vague. Il est possible que les voyageurs restent plus longtemps sur leur lieu de destination en raison d’éventuelles contraintes de quarantaine. Il est également possible que les entreprises envoient leurs employés pour des trajets plus longs pour éviter les « allers-retours » des trajets plus courts. Nous pensons toutefois que la durée des voyages reviendra éventuellement à la normale, comme nous avons pu le constater cet été.

Que devons-nous attendre de la « prochaine normalité » ?

Nous avons parlé avec nos clients et analysé le marché tout au long de l’année. De cette manière nous avons pu identifier 6 facteurs qui définiront les déplacements dans la prochaine normalité. Voici un bref aperçu de ce que nous prévoyons et de la façon dont nous avons adapté notre produit en conséquence :

  1. Flexibilité – Les voyages devront pouvoir s’adapter aux changements d’horaires et aux réservations de dernière minute. C’est pourquoi, nous avons conçu FlexiPerk, un moyen pour vous de changer et d’annuler tout ce dont vous avez besoin, sans avoir à donner de justification.
  2. Sécurité – Les voyageurs seront davantage préoccupés par les procédures de nettoyage des moyens de transport, par les niveaux de transmission du virus et par l’exposition aux autres. En 2020, nous avons créé TravelCare et TravelSafe API afin de tenir nos utilisateurs informés de toutes les conditions de voyage liées à la santé.
  3. Économies – Le moment est venu de faire preuve de créativité pour économiser de l’argent. C’est pourquoi nous avons lancé notre solution de récupération de la TVA pour vous aider à économiser jusqu’à 20 % de vos dépenses de voyage. Nous avons également négocié des tarifs spéciaux avec nos partenaires.
  4. Durabilité – D’une manière générale, le secteur du voyage s’oriente vers les voyages « verts ». Avec GreenPerk, nous aidons nos clients à compenser leur empreinte carbone pour chaque voyage d’affaires effectué.
  5. Efficacité – Nous nous efforçons toujours de donner à nos clients la possibilité de réserver de manière autonome. Notre plateforme est un outil unique pour gérer toutes les facettes d’un voyage d’affaires. Nous essayons même de faciliter l’intégration du processus TravelPerk dans les entreprises grâce à des APIs.
  6. Répertoire – Les voyageurs voudront plus d’options qu’auparavant. Nous élargissons et enrichissons notre offre grâce à des partenariats aux tarifs préférentiels avec des hôtels et des compagnies aériennes, le développement d’expériences voyage pour les cadres et l’expansion de notre inventaire ferroviaire, pour n’en citer que quelques-uns.

Le mot de la fin

Le vaccin est le signe que nous pouvons tous commencer progressivement à retrouver notre vie d’avant. Cette année, nous a donné l’impression de vivre dans un monde « en pause ». Tous nos efforts doivent désormais se concentrer sur un nouveau départ. Je suis ravi que nous terminions l’année sur une note aussi positive et que nous puissions commencer 2021 en quête d’un monde nouveau.